Séchage des copeaux sous un abri aéré

Principe

Avant toute utilisation en chaudières, il faut laisser sécher les plaquettes. Cette étape doit être conduite avec attention et participe à la bonne qualité du produit final.

Le bois sèche naturellement :  il monte en température (60-80°C) par fermentation pendant les 3 premières semaines avant de s'abaisser. Après 4 à 6 mois de séchage, le bois passe ainsi de 50% à 25% d'humidité et aura perdu environ 30% de son poids (eau, gaz carbonique).

Quelques conseils

  • Les plaquettes sont séchées en tas (2 à 6-8m), sans manipulation. Attention à ne pas les tasser ! (en roulant au chargeur sur le tas, par exemple)
  • L'idéal est de disposer d'un abri :
    • aéré naturellement pour permettre à la vapeur d'eau de s'échapper
    • et bétonné (dalle en béton) pour faciliter la reprise et éviter l'introduction de corps étrangers (terre, cailloux...).
  • Une bâche spéciale permettant les échanges gazeux existe également pour ceux qui manquent de place à l'abri.
    Attention : former un tas en taupinière le plus parfait possible pour éviter les creux (infiltration d'eau) et avoir une bâche bien tendue (ruissellement de l'eau). La caler à la base.

Manipulation après séchage

Après cette étape de séchage (de durée variable suivant la hauteur du tas), les plaquettes sont utilisables. Il faut bien sûr les conserver à l'abri de l'humidité.

Il conviendra aussi d'être vigilant lors de la manipulation du bois, de sa reprise, de ne pas introduire de corps étrangers.