Au cours de l'année 2014, ce sont quatre chaufferies collectives rurales qui sont entrées en fonctionnement. L'une d'entre elles, dans la commune des Loges, a la particularité d'être installée dans un conteneur préfabriqué. Outre un temps de mise en place raccourci, cela permet de simplifier la démarche administrative du permis de construire.

Les LogesLes Loges. En l'absence d'espace disponible dans les locaux, l'option « conteneur pré-fabriqué » a permis, pour un coût plus faible qu'un bâtiment dédié, de raccorder l'école et un logement pour une surface totale de 520 m² sur une chaudière OKOFEN de 45 kW. Le budget d'investissement global est de 53 000 € HT.

Bellencombre. Il s'agit d'une chaufferie aménagée dans un garage devenu inutile. La chaudière à granulés Guntamatic de 50 kW chauffe une école de 500 m². L'investissement de 42 000 € HT comprend une programmation par zone. L'investissement a été porté par la commune mais la gestion sera assurée par le SIVOS, responsable de la gestion de l'école.

Le Mesnil-LieubrayLe Mesnil-Lieubray. Pour un budget de 28 000 € HT, la commune a raccordé la mairie, l'ancienne école et un logement avec une régulation distincte pour chaque zone sur une chaudière à granulés OKOFEN de 25 kW. La surface totale chauffée est de 200 m². Le maire de la commune souhaite mettre en place un groupement d'achats avec les autres communes équipées de chaudière à granulés sur le Pays de Bray afin d’obtenir de meilleurs tarifs.

Gaillefontaine. La chaufferie à bois déchiqueté de 130 kW raccordée au groupe scolaire du SIVOS du Bray Est est un projet qui date de 2011. Il s'est achevé et est rentré en phase d'essais fin 2014. La chaufferie aménagée dans un ancien garage est reliée à 3 bâtiments par un réseau de 150 mètres de long. Le budget de ce projet est de 280 000 € pour une surface chauffée d'environ 2500 m².
Des problèmes de formation de mâchefer dans le foyer et de poussières dans la chaufferie sont encore à résoudre lors de cette phase de réglages.